Accueil. Revenir à la page "Loucrup autrefois".

Evolution de la population de Loucrup

en 1313 : 6 feux
en 1429 : pas d'habitants
en 1793 : 240 habitants
en 1800 : 224 habitants
en 1806 : 201 habitants
en 1820 : 272 habitants
en 1831 : 316 habitants
en 1836 : 309 habitants
en 1841 : 332 habitants
en 1846 : 347 habitants
en 1851 : 374 habitants
en 1856 : 407 habitants
en 1861 : 462 habitants
en 1866 : 386 habitants
en 1876 : 351 habitants
en 1881 : 409 habitants
en 1886 : 407 habitants

en 1891 : 402 habitants
en 1896 : 336 habitants
en 1901 : 286 habitants
en 1906 : 266 habitants
en 1911 : 267 habitants
en 1921 : 244 habitants
en 1926 : 219 habitants
en 1931 : 198 habitants
en 1936 : 207 habitants
en 1946 : 183 habitants
en 1954 : 175 habitants
en 1962 : 164 habitants
en 1968 : 155 habitants
en 1975 : 141 habitants
en 1982 : 160 habitants
en 1990 : 182 habitants
en 1999 : 202 habitants
en 2009 : 217 habitants

En 2009, Loucrup est classé au 178e rang (sur 474) des communes des Hautes-Pyrénées.

Archives départementales des Hautes-Pyrénées - F 401

« Ainsi savons nous qu'au début du XIVe siècle, d'après le censier de 1313, les villages constituant le domaine de la baronnie de Bénac sont au nombre de sept : Bénac, Averan, Layrisse, Louey, Orincles, Lanne et Allier. Hibarette et Loucrup se trouvent chacun sous la coupe de deux seigneurs membres de la famille des seigneurs suzerains : Hoton de Bénac et Manaut de Bénac. 


Les villages de Loucrup et d’Allier se trouvent totalement désertés à l’orée du XVe siècle, mais seulement temporairement nous dit Maurice Berthe. Ce dernier pense d’ailleurs que l’épidémie de peste bubonique de 1348 n’est pas la seule responsable de cette dépression démographique subie par le comté de Bigorre. Il met en cause aussi les guerres qui ont suivi le traité de Brétigny de 1360, alors que le comté est cédé aux Anglais qui le disputent aux partisans du roi de France.


En conséquence, si l’on en croit les chiffres fournis ci-dessus, la baronnie de Bénac a certes dû souffrir des calamités de l’époque, mais elle garde toutefois la tête haute au sortir de ces temps troublés, et c’est une force non négligeable. Loucrup n’est désertée que temporairement, Allier de même, mais elle est située dans la zone des coteaux à l’est de l’Adour où les sols sont ingrats et où les désertions de villages ont été les plus nombreuses. Ainsi, la baronnie de Bénac peut être comprise dans l’ensemble que constitue la vaste zone de montagne en particulier, dans la continuité des vallées de Barèges et du Lavedan, où la population subissant tout de même des pertes, a pu le mieux se maintenir et où les désertions sont extrêmement rares (une seule, Casted de Vern dans la baronnie de Castelloubon). »

Maurice Berthe - Le Comté de Bigorre

Evolution de la population (nombre de feux) :                       en 1313                   en 1429
                                                                            Loucrup          6                              0
                                                                      Montgaillard        92                            32
                                                                               Visker          6                              0
                                                                               Bénac        50                            45
                                                                            Layrisse       17                              3
                                                                            Orincles        21                            17

Population du département en 1429

Revenir à la page "Loucrup autrefois".